Routes to Resilience: Insights from BRACED final year

After three years of implementation, this paper presents a synthesis of the Building Resilience and Adaptation to Climate Extremes and Disasters (BRACED) project final annual reports.

BRACED aims to build the resilience of up to five million vulnerable people against climate extremes and disasters. It does so through a three-year, £110 million UK government-funded grant, supporting more than 120 organisations in 15 consortia across 13 countries in East Africa, the Sahel and Asia.

The BRACED programme operates in some of the most fragile and challenging countries in the world. While the programme is not explicitly conflict or security focused, many of the projects are implemented in a context affected by conflict or instability. BRACED projects cover a wide range of issues, from securing, servicing and promoting trans-border livestock mobility across the Sahel, to sharing skills and technology to improve the uptake of climate information in Ethiopia, to supporting smallholder farmers in Nepal to take advantage of economic opportunities and investments in climate-smart technologies.

Using the evidence provided by Implementing Partners, this report examines the following questions: What has BRACED achieved and what does this mean for future resilience programming?

The final year of BRACED has provided more substantive and insightful evidence of changes across the programme, allowing us to deepen our understanding of how and in what ways resilience outcomes manifest. The findings, lessons and recommendations of this report contribute to the growing body of evidence and learning about resilience programming. The report offers a contribution to further understand the practical implications of resilience as a concept, and how it can be assessed and measured to inform the design and commissioning of programmes.

Don’t have time to read the full report? Find our summary here.


Ce document présente une synthèse des rapports annuels définitifs du projet « Renforcer la résilience et l’adaptation aux catastrophes climatiques et aux changements climatiques extrêmes » (BRACED en anglais) au terme de trois années d’exécution du programme.

Le programme BRACED intervient dans certains des pays les plus fragiles et les plus difficiles au monde. Bien que le programme n’aborde pas explicitement les thématiques du conflit et de la sécurité, un grand nombre de projets sont exécutés dans un contexte marqué par les conflits ou par l’instabilité. Les projets BRACED englobent des problématiques très diverses : cela va des efforts pour garantir, régir et encourager la transhumance transfrontalière des troupeaux à travers le Sahel au partage des compétences et des technologies pour améliorer l’utilisation d’information climatique en Ethiopie en passant par le soutien aux petits exploitants agricoles népalais pour qu’ils tirent profit des opportunités en matière d’investissements dans les technologies climatiques intelligentes. Le responsable BRACED en charge du management des connaissances (Knowledge Manager) apporte sa pierre à la quantité d’éléments probants en constante augmentation qui indique « ce qui marche et ce qui ne marche pas en matière de renforcement de la résilience » afin d’agir pour le changement au sein des pays sélectionnés par le programme BRACED et ailleurs.

Ce rapport présente les implications pratiques du concept de résilience ainsi que les modalités selon lesquelles on peut l’évaluer et le mesurer de façon à influer sur la conception et la concession des programmes.

A travers l’utilisation des données fournies par les partenaires responsables de la mise en oeuvre du programme, le présent rapport examine la question suivante : Qu’est-ce que le programme BRACED a accompli et qu’est-ce que cela signifie pour le futur des programmes de résilience ?
La dernière année du programme BRACED a fourni des preuves de changement plus substantielles et plus révélatrices pour l’ensemble du programme, ce qui nous a permis de mieux comprendre comment et de quelle façon les résultats en matière de résilience se concrétisent. Les conclusions, les enseignements et les recommandations contenus dans ce rapport concourent à l’abondante documentation et somme de connaissances au sujet des programmes de résilience. Le rapport aide également à mieux comprendre les implications du concept de résilience ainsi que les modalités selon lesquelles on peut l’évaluer et le mesurer de façon à influer sur la conception et la concession des programmes.

Lire le résumé analytique en français ici